I - La Forme commune asthéno-algique qui associe :

1) des douleurs diffuses, difficiles à contrôler par les antalgiques, articulaires, abdominales, cutanées, crâniennes (migraines) ;
2) une fatigue intense ;
3) une instabilité articulaire (entorses ou pseudo entorses répétées, luxations ou subluxations, difficultés de contrôle d’origine proprioceptive), avec une hypermobilité ;
4) une fragilité de la peau et des muqueuses (vergetures, troubles de la cicatrisation, blessures cutanées faciles), syndrome hémorragique sans trouble de la crase sanguine (ecchymoses, gingivorragies, épistaxis, hémorragies rectales) ;
5) un comportement mécanique particulier de la peau : hyperétirabilité cutanée qui n’est pas toujours très marquée ;
6) des troubles digestifs (constipation, reflux gastro œsophagien);
7) des troubles respiratoires d’origine bronchique (dyspnée, bronchites, blocages respiratoires, crises pseudo-asthmatiques);
8) des troubles vésico-sphinctériens (rétention vésicale chronique avec perte ou diminution du besoin incontinence.);
9) D’autres signes sont retrouvés : cardiaques, vasculaires, bucco-dentaires, ORL, ophtalmologiques, neurovégétatifs…

II - Les formes non douloureuses, non asthéniantes:

III - Les formes à dominante(s) :

Vasculaire, digestive, proprioceptive (parfois-pseudo-paralytiques), respiratoire, orthopédique (avec instabilités articulaires sévères), cutanée, avec ou sans douleurs, avec ou sans fatigue.